Envoûtante Catherine

8/28/2011 09:39:00 PM by Mima


La première fois que j'ai entendu parlé de Catherine, j'étais persuadée qu'il s'agissait d'un jeu érotique qui ne verrai jamais le jour en Europe. Les jeux érotiques étant très répandus au Japon, ceux-ci passent difficilement nos frontières. C'était sans compter sur Atlus qui nous a bien dupé. Catherine n'est pas vraiment érotique, tout au plus très sexy et résolument glauque.


Il y a peu encore, j'arpentais les allées de la Gamescom. Un petit bout de stand était bien caché derrière le mastodonte Deus Ex . Les quelques passants qui se risquaient à interroger la jeune demoiselle à l'entrée étaient alléchés par l'annonce du jeu érotique qu'elle leur susurrait à l'oreille. Des couettes, une petite robe blanche et un gros nœud rouge, difficile de résister aux attraits de la demoiselle. Une fois les badauds piégés dans l'intérieur exigue décoré de peaux de mouton, ils ont pu découvrir, avec plaisir toutefois, qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un eroge mais d'un puzzle game horrifique.


Vous incarnez Vincent Brooks qui entre deux cauchemars dans lesquels il doit gravir des monts de blocs et se frayer un passage, passe son temps à s'interroger sur les deux femmes de sa vie . Tout d'abord Catherine, belle blonde pimpante rencontré au Stray sheep, qui semble bien décidé à vivre sa vie comme elle l'entend et de préférence aux cotés de Vincent. De l'autre coté Katherine McBride, amour de longue date de Vincent et qui se verrait bien fonder une famille avec lui. Bien entendu, ce dilemne qui le tiraille est lié à ses cauchemards qu'il n'est pas le seul à faire. Certains en seraient mort et selon les rumeurs, cela concernent les hommes qui trompent leur compagne. Catherine est un puzzle game entrecoupé de phases sociales où Vincent interagis avec ses proches et ses compagnons de galères.


Autant dire qu'entre les puzzles assez ardus et les longues discussions autour d'un verre, on est loin des séances de pelotage et d'effeuillage qu'on peux trouver dans un eroge. Du coup, et vu le succès rencontré aux états-unis, il faut s'attendre à ce que Catherine vienne nous voir en Europe. Pas de date encore mais réjouissons-nous car la belle finira bel et bien dans nos salons.


Coté goodies, on est plutôt gatés avec Catherine. Pas encore de oppai mouse pad en vue mais on peux déjà se faire plaisir avec une édition collector US du plus bel effet. Elle est présentée dans une boite de Pizza à l'effigie du Stray Sheep , lieu clé du jeu. Celle-ci contient en plus du jeu, un mini artbook, une OST, une taie d’oreiller ainsi qu'un t-shirt et un caleçon tirés des effets personnels de Vincent. Et comme l'artbook inclus est pour ainsi dire très maigre, un véritable artbook existe aussi et est bien plus fourni. Il fallait s'y attendre: une déclinaison de Catherine en figurine est en cours de réalisation.


J'ai un vrai coup de coeur pour Catherine, même si le jeu ne correspond absolument pas à ce à quoi je m'attendais. Les puzzles tiennent en haleine le joueur et les phases sociales permettent de respirer entre deux coups de stress. Mention spéciale pour les anecdotes sur l'alcool qui s'avèrent très intéressantes et font office d'apparté légère dans les méditations de Vincent.

Posté dans | 3 commentaires

3 commentaires:

Madame Cocotte a dit… @ 19 septembre 2011 00:26

Moi, je veux bien, mais j'aimerais qu'on m'explique les moutons pardi...

Mima a dit… @ 19 septembre 2011 23:44

@Madame Cocotte : En fait les moutons sont d'autre hommes pris au piège dans le même cauchemars. Chacun se voit en humain et voit les autres en moutons. D’où les cornes que porte Vincent dans ses cauchemars

NeoDandy a dit… @ 1 mai 2013 14:35

Très intéressant ce Catherine ... Il me tarde de l'essayer !

Enregistrer un commentaire